Ecmnésiques (l’image-empreinte-relique)

Ecmnésiques (l’image-empreinte-relique)

Ces clichés Ecmnésiques (je vais argumenter plus tard sur ce même article) sont développés par moi il y a plus de 30 ans pour la plus ancienne (le cèdre). Je viens juste de les retrouver. Les photos, les images nous approchent comme entités indépendantes porteuses de leurs histoires. Cette rencontre est bien ‘transversale’.


Je ne connais pas de nostalgie j’éprouve en lieu et place des mélancolies

Il résulte de la lumière gris bleu on ne sait quoi de bien détouré, l’ocre du sol laisse des traces plus grandes que celles de nos pas sous notre poids en pareille marche. C’est ce qui se passe en ce soir, comme jamais, et je ne peux rester indifférent à la musique qui résonne dans le lointain, près du massif des cinq aulnes. C’est un rythme de mes âges, une pointe érigée sur un abîme sans appui que chaque note qui va venir conforte comme une ruine de l’échec, comme un voyage à rebours des bouche à bouches. Cette musique se sait elle. Exemplairement habitée d’une vigilance en extrême extérieur, comme à la volée. C’est ainsi nommée la puissance de l’appel, tout uniment. Ce groupe qui joue dans notre lointain par l’adjonction de nos pas et nos pas comprime l’air qui charrie la musique. De quoi est fait cet air au fait? Celui gerdonneur qui charrie la musique de ses codes enchanteurs.

One Response to Ecmnésiques (l’image-empreinte-relique)

Leave a reply